La genèse du jardin - Choix des végétaux et de leurs associations

Imprimer
Créé le 21 mai 2012

Index de l'article

  

Choix des végétaux et de leur association (nombreuses photos en page "au fil des saisons")

 

Les fournisseurs principaux sont :

  • Les échanges avec amis, familles, voisins : d’innombrables boutures ont été faites qui, aujourd’hui de belle taille, fournissent les amis !
  • Achats dans les jardins visités : Maizicourt, jardin de Campagne (Osny 95) par ex...
  • Les fêtes des plantes : st Jean de Beauregard, Courson, Fleurs en Seine (Meulan 78), Doullens (80), Senlis (60),  par ex.,  ainsi que les trocs de plantes ...
  • Les jardineries : Jardiland, Gamm Vert, Truffaut, ...

 

Les plantes correspondent pour la plupart à la nature plutôt calcaire et argilo-calcaire du sol : donc nous n’avons pas eu trop d’échecs suite à l’introduction de végétaux mal adaptés.

Ce qui signifie que nous avons très peu de végétaux de terre acide par ex. Cependant des plantes reçues en cadeau (tel un camélia) ont pu être ajoutées.

 

  • La fin d’hiver et le début du printemps sont plutôt de couleur jaune : forsythia, mimosa, jasmin d’hiver, narcisses et jonquilles divers, crocus,  corètes du japon doubles ou simples, lamium galeobdolon ... et blanc : perce-neiges et nivéoles, crocus, piéris japonica fire flame , spirée, hellébores niger, muguet, narcisses blancs...

          Avec, çà et là des pointes de rose : jacinthes, bergenias, primevères, hellébores orientalis... 

 

  • Printemps / été,  massifs avec harmonie de bleus/violets : jacinthes, divers iris, lavandes, agapanthe, diverses sauges, tradescantias,  catananches, perovskia, ... et blanc  libertia, jasmin, arums d’Éthiopie, gaura blanc, lys royal,...

 

  • Printemps / été,  massifs avec  harmonie de roses/rouges/grenat et blanc : groseillier à fleurs, cognassier du Japon, dicentra, akébia quinata, pivoines, fushia magellanica, gauras, diverses roses, sauge microphylla, fausse valériane, pavot, clématites, dahlias cactus blancs et roses, œillets de poètes ou mignardises...

 

Les massifs sont ponctués de touffes gris argenté de santoline, hélicrysum italicum, cinéraire maritime, ceraiste, armoise, lamium maculatum... et de nombreuses plantes pérennes vertes ou panachées  de diverse importance : buis, romarin, fatsia japonica, vinca major et minor  par ex. pour les premières ou aucubas et vinca variegata... pour les secondes.

 

L’orange vif  est la seule couleur quasi proscrite au jardin : elle n’apparait que comme « picot » dans les étamines de crocus ou dans les cœurs de narcisses par ex. car cette couleur ne me plait pas.

Cependant on la tolère « fanée » ou « flammée » sur des hémérocalles, des giroflées ou du chèvrefeuille par ex.